#Chefs #LaUne #tendances

Tournée des grands chefs sans quitter la Belgique au Prieuré Saint-Géry

prieuré saint-géré

Célébré des gourmets pour sa cuisine raffinée et généreuse, Vincent Gardinal a eu une riche idée au sortir du confinement: faire pleuvoir les étoiles dans son Prieuré Saint-Géry en invitant dans ses cuisines les recettes de ses maîtres à penser. Un régal. 

TF1, France 2 et autres nous ont habitués aux drames familiaux ou aux policiers, mais pour sa série estivale, Vincent Gardinal, lui, a pensé un “Hommage aux Chefs” où il invite ses maîtres à penser à sa table, ou plutôt, à celles de ses convives, invités à déguster leurs recettes phares à côté de celles qui ont fait la renommée du chef étoilé du Prieuré Saint-Géry. Michel Guérard, Alain Chapel, Georges Blanc, Jean-Pierre Bruneau, Pierre Wynants… Cette savoureuse série estivale est surprenante et rythmée, émaillée de nouveaux épisodes gastronomiques renouvelés chaque semaine, comme tout bon feuilleton estival digne de ce nom. Et si Vincent Gardinal confie en souriant que son équipe a tenté de le dissuader d’adopter ce rythme soutenu, il ne les a pas écoutés, affamé de nouveaux défis culinaires qu’il était après de longs mois de confinement loin de son équipe et de ses clients.

prieuré saint-géry prieuré saint-géry

Hommage à ses maîtres à penser

Des clients dont il confie avoir pleuré le départ ce fameux dernier soir de mars 2020, quand il a fallu fermer les portes du restaurant pour cause de confinement sans savoir quand elles réouvriraient. Un temps désoeuvré, il se remet vite à ses fourneaux pour fournir des repas aux soignants avec le soutien financier des princes de Chimay, mais tout de même, son Prieuré Saint-Géry chéri lui manque, et c’est en se replongeant dans la lecture de la préface du livre d’Alain Chapel, antidote à la sinistrose pour Vincent Gardinal, que lui vient l’idée d’inviter les chefs étoilés qui ont marqué son éducation culinaire dans ses cuisines.

prieuré saint-géry prieuré saint-géry

Une invitation virtuelle, certes, certains de ses maîtres à penser ayant malheureusement rendu les ustensiles de cuisine (et l’âme) il y belle lurette, raison de plus pour Vincent Gardinal pour leur rendre vie au Prieuré Saint-Géry. Si, à l’heure d’écrire ces lignes, le menu de la semaine rend hommage aux “Chefs de chez nous”, et comporte notamment un alléchant filet de sole mousseline au Riesling et crevettes grises en hommage à Pierre Wynants, lors de notre visite, c’étaient les maîtres à penser du chef hennuyer, Michel Guérard et Alain Chapel, qui étaient à l’honneur. Au menu de la semaine: 

Amuse-Bouches

*****

Escalope de foie de canard poêlé, fleur de courgette, aubergine, oignon fane en aigre doux.
(Alain Chapel ***)

*****

La part de turbot rôtie, nem de crabe, jus Porto blanc/lait de coco/curry.
(Vincent Gardinal *)

*****

Dos de bar, coquillages en marinière de légumes, pomme de terre à la crème de caviar, jus iodé.
(Michel Guérard ***)

*****

Sablé breton, glace praliné, caramel, tuile à la fleur de sel.
(Vincent Gardinal *)

*****

Mignardises

Une symphonie culinaire franco-belge proposée au prix de 70 euros pp en quatre services, avec la sélection de vins à 36 euros pp, ou bien, pour vraiment se gâter, une formule comprenant menu 3 services, nuitée en chambre double et petit-déjeuner pour 110 euros par personne. Un luxe tout à fait accessible, donc, dont on savourer chaque bouchée dans l’écrin voluptueux du Prieuré Saint-Géry, entre chambres d’un confort inouï à la déco joliment désuète, velours à l’appui, et salle à manger moderne et aérée, agrémentée d’une terrasse verdoyante irrésistible quand la météo le permet.

prieuré saint-géry

prieuré saint-géry

À 30 minutes seulement de Charleroi, 1h de Namur, 1h15 de Bruxelles et 1h30 de Liège, le Prieuré Saint-Géry est suffisamment proches de toutes les grandes villes de la francophonie belge pour s’y permettre de n’y passer qu’une nuit, mais à la fois assez lointaine que pour s’y sentir vraiment dépaysé, surtout avec ces grands chefs venus des quatres coins de France et de Belgique qui y sont invités. Une formule à découvrir jusqu’à la fin septembre, même si Vincent Gardinal avoue avec un sourire gourmand qu’il ne l’exclut pas de la prolonger selon l’engouement. Pour lire les différents menus imaginés par Vincent Gardinal, rendez-vous ici.

Le Prieuré Saint-Géry

Rue Lambot 9
6500 Beaumont
Tél. +32 71 58 97 00

Site internet

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.