#LaUne #tendances

Pourquoi une hausse du prix des fruits et légumes est à craindre

Les prix des fruits et légumes vont augmenter - Unsplash

Après des semaines bousculées, et un confinement qui a mis à mal la cueillette saisonnière, le pire est à craindre pour les prix des fruits et légumes dans les semaines et mois à venir. Décryptage. 

La pandémie n’aurait pas pu frapper à un pire moment pour le secteur. Le confinement a coïncidé avec le début de la saison de récolte, et a empêché les travailleurs saisonniers d’entamer leur migration annuelle vers les champs de fruits et légumes. À Wépion, on a dû faire appel à la solidarité de bénévoles pour récolter tout de même les fraises, tandis que dans d’autres pays particulièrement impacts par l’épidémie de Coronavirus, l’Espagne par exemple, des exploitations entières sont restées vides, les fruits et légumes laissés à pourrir.

Les prix des fruits et légumes vont augmenter - Unsplash

Le marché des fruits et légumes chamboulés

Autant de facteurs qui ont diminué l’offre, alors même que la demande était en hausse: ainsi que le souligne Paul-Henri Burrion pour la RTBF, si on prend l’exemple de Delhaize, la demande a augmenté de 40% pour les légumes et de 10% supplémentaires pour les fruits, sans que l’offre ne suive forcément la cadence. Résultat inéluctable: les prix sont en hausse, celui du citron espagnol ayant notamment augmenté de 60%. Charles-Felix Ross, directeur général de l’Union des producteurs agricoles, a confié à La Presse qu’il y a de quoi s’inquiéter: “On risque d’avoir une offre beaucoup moins importante que la normale. Et donc une inflation très importante”. La bonne nouvelle? Les beaux jours étant de retour, c’est la saison idéale pour planter un potager dans son jardin ou en improviser un sur sa terrasse. Et si l’impact économique se fera ressentir, il pourrait, à moyen terme, avoir des effets positifs sur le secteur des fruits et légumes belge: la situation est en effet propice à un renversement de la chaîne de production et de distribution traditionnelle, et on pourrait voir une augmentation des fruits et légumes “made in Belgium” dans les rayons ces prochains mois.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.