#LaUne #tendances

La science va rendre les tomates piquantes

Rien de tel qu’une tomate juteuse fraîchement cueillie. Sauf, peut-être, une tomate piquante? Des chercheurs brésiliens et irlandais en sont convaincus et travaillent à créer cette variété. 

Grâce à une modification de leurs gênes, les tomates épicées contiendraient des capsaïcinoïdes, des substances chimiques piquantes que l’on retrouve dans les piments forts et qui comportent de nombreux avantages pour la santé. Comme l’a expliqué au Guardian Agustin Zsögön, chercheur à l’Université fédérale de Viçosa au Brésil,

Les capsaïcinoïdes sont des composés très précieux. Ils sont utilisés dans l’industrie des armes pour le spray au poivre. Ils sont également utilisés pour les anesthésiques et des recherches ont montré qu’ils favorisent la perte de poids.

tomates piquantes La science va rendre les tomates piquantes

Seulement voilà, la culture des piments est un art complexe, qui sollicite en outre extrêmement de main d’oeuvre. La solution? Des tomates piquantes génétiquement modifiées, solution moins chère pour bénéficier des bienfaits des capsaïcinoïdes dans l’assiette. Et il ne s’agit pas tant d’une avancée scientifique que d’un retour en arrière puisque la tomate et le piment ont un ancêtre commun, qui s’est divisé il y a plus de 19 millions d’années. Il suffirait donc de réactiver les gênes producteurs de capsaïcinoïdes déjà présents dans les tomates. Et de grandement raccourcir le temps de préparation de l’arrabiata au passage.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez au courant de l’actu de Saveurs