#Breuvages #LaUne

Cette langue artificielle lutte contre les whiskys de contrefaçon

whisky - unsplash

L’invention ne pouvait forcément venir que d’Ecosse: des chercheurs viennent d’y mettre au point une langue artificielle capable de reconnaître les nuances du whisky, mais aussi d’authentifier une bouteille, et donc de dénoncer les contrefaçons. 

L’Université de Glasgow a annoncé qu’une équipe de scientifiques venait de mettre au point une langue artificielle, capable d’analyser les nuances subtiles du whisky dans toute leur finesse. Soit un dégustateur miniature, dont les capacités sont inversement proportionnelles à la taille: cette “langue” peut en effet déceler un whisky d’une même marque vieilli dans des fûts différents avec un taux de précision de 99%. Pas mal.

whisky - unsplash

Alasdair Clark, de l’école d’ingénierie de l’Université de Glasgow, explique dans la revue Nanoscale de la Royal Society que “nous appelons cela une langue artificielle parce qu’elle agit de la même façon qu’une langue humaine”.

“Comme nous, elle ne peut pas identifier individuellement les produits chimiques qui rendent le café différent du jus de pomme, mais elle peut facilement faire la différence entre des mélanges chimiques complexes”

Pour y parvenir, il s’agit de verser le whisky sur un damier fait d’or et d’aluminium, qui vont renvoyer une lumière différente au contact de l’alcool, permettant aux chercheurs d’établir un profil statistique du whisky, et donc, de lutter contre la contrefaçon. On n’arrête décidément pas le progrès…

 

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.