#LaUne #tendances

Après le dressing, le coton arrive dans les assiettes… et ça goûte le houmous

Surpopulation, réchauffement climatique… Et en toile de fond, une inquiétude réelle pour le futur de l’alimentation. La solution avancée par une équipe de chercheurs texans? Manger du coton. Et apparemment, ce serait même plutôt bon.

Un coton à savourer sous forme de graines, et non ses fleurs semblables à de gros nuages de guimauves. Une graine restée longtemps impropre à la consommation à cause du gossypol, une toxine qu’elle contient et qui est dangereuse pour le foie et le coeur. Keerti Rathore, docteur et chercheur auprès de l’université du Texas, est parvenue à éliminer la toxine et vient d’obtenir l’autorisation du gouvernement américain pour lancer la production.

Après le dressing, le coton arrive dans les assiettes... et ça goûte le houmous

Et la chercheuse l’affirme, sa trouvaille est non seulement prometteuse, mais aussi délicieuse, avec un goût qui rappelle celui du houmous. Pour Keerti Rathore, un demi-kilo de fibres de coton équivaudrait à 1,5 kilo de graines. Des graines qui peuvent être mangées telles quelles, grillées, assaisonnées ou encore réduites en poudre pour faire de la farine. Des pâtes bolo au coton? Il pourrait bien s’agir là du futur de l’alimentation.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez au courant de l’actu de Saveurs