#LaUne #tendances

Tendances : Croissants & décroissance

croissant

Qu’avez vous fait au croissant de mon enfance ?

« Autre détail qui a son importance : le bruit du croissant. J’entends presque son cri lorsque les gens le déchirent. La viennoiserie, c’est vivant, c’est l’âme du pâtissier ».

Gageons que quand Pierre Hermé a fait rimer poésie et pâtisserie en parlant joliment du cri du croissant, il pensait au délicat bruissement de la pâte feuilletée et non aux cris d’orfraie que cette pâtisserie typiquement française doit désormais pousser.
Car à l’autel des aberrations culinaires, c’est aujourd’hui le croissant qui a été sacrifié.

Un assassinat en règle qui avait pourtant commencé avec subtilité. Après tout, quel était le mal de remplacer la confiture par des oeufs brouillés dans le croissant du petit-déjeuner? Voyez donc comme la décadence d’œufs délicieusement baveux se mariait à merveille avec la pâte feuilletée.
Et les gourmands de se lécher les babines et de réfléchir à d’autres associations possibles. Bien mal leur en prit.

S’il faut se fier à certains clichés postés, le croissant n’aurait en effet plus de progressif que le nom tant les fadas de food se sont acharnés à l’entraîner dans les bas fonds.
Le fil rouge de ces expériences culinaires chaotiques? Un certain goût pour la mixité ethnique.

Cronuts Tendances : Croissants & décroissance* Preuve 1 : le cronut, mariage improbable s’il en est de la junk-food américaine et du savoir-faire pâtissier de nos voisins français.

Soit un croissant beignet, amalgame de pâte feuilletée frit dans l’huile et saupoudré de sucre cristallisé.
De quoi conjurer immédiatement d’horribles visions de diabète et de caries, et pourtant, dès son lancement, cet hybride hautement calorique a déclenché la folie. Et certains New-Yorkais n’ont pas hésité à faire la file dès 5h du matin pour pouvoir y goûter. Le plus fou de tout? C’est un pâtissier français qui l’a inventé. Liberté, égalité, obésité.

croissant panini Tendances : Croissants & décroissance

* Preuve 2 : Si cette bombe calorique ne vous a pas coupé l’appétit, allons donc faire un tour du côté de l’Italie. Qui, après nous avoir offert les délices divins que sont les pâtes et la pizza, s’est visiblement dit « basta ».
C’est en tout cas la seule explication logique à l’invention du croissant panini.

Car après tout, rien n’évoque plus un moment d’extase culinaire que de prends un mets déjà caloriquement chargé, de le fourrer de jambon et de fromage, et de cuire le tout pour bien laisser couler.

Mention spéciale aux gourmets hardis qui n’hésitent pas à agrémenter cette concoction de basilic frais afin de bien enfoncer le dernier clou dans le cercueil collectif de tous les pâtissiers français.

croissant sushi Tendances : Croissants & décroissance

* Preuve 3 : Rendons toutefois ce qui leur appartient aux Nippons: c’est le Japon qui décroche la palme de l’abomination.
Difficile en effet de trouver des mots assez durs que pour condamner l’infamie qu’est le croissant sushi.
Qui, comme son nom l’indique, a donc réussi à combiner deux spécialités culinaires délicates et raffinées et à les transformer en monstre culinaire à faire pleurer tous les gourmets.
Qui ne manqueront pas de cauchemarder en voyant cet enchevêtrement  d’algues, gingembre, pâte feuilletée, saumon cuit et wasabi.
Vous reprendrez bien un peu de saké pour le faire passer?

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire