#Breuvages #LaUne

David Shrigley remet l'”art” dans la maison Ruinart

David Shrigley Ruinart

Chaque année, la Maison Ruinart accueille à Reims un artiste contemporain international afin qu’il livre sa vision de la vénérable maison de champagne, qui sera bientôt tricentenaire. Et après Liu Bolin (2018) et Vik Muniz (2019), c’est au tour de l’artiste britannique David Shrigley de se prêter au jeu. 

Grand, flegmatique, et fondamentalement britannique, il s’est prêté à l’exercice avec une fantaisie visuelle toute British, imaginant pour l’occasion un ensemble de 36 dessins et gouaches, ainsi que 3 néons, 2 céramiques et 1 porte. Son inspiration pour cette série “Unconventional Bubbles/Bulles Singulières”, David Shrigley l’a trouvée en parcourant le vignoble en Champagne, explorant les caves, notant chaque expression entendue ou geste aperçu. Ses œuvres viennent étudier avec curiosité les us et coutumes des travailleurs de la vigne, œnologues et autres collaborateurs des champagnes Ruinart.

« Pour ce projet, j’ai fait cent dessins, basés sur mon expérience à la Maison Ruinart, à Reims. J’étais conscient que moins d’un tiers de ceux-ci seraient utilisés, et que deux sur trois seraient jetés. Cela fonctionne souvent ainsi. Si je veux trente dessins, je dois en faire quatre-vingt-dix et parfois plus »

David Shrigley Ruinart

David Shrigley Ruinart

Ruinart de vivre

Reflet de ce parti pris audacieux, sa réinterprétation artistique s’intitule « Unconventional bubbles » (bulles singulières). Les œuvres de David Shrigley seront dévoilées à Paris en mars 2020, avant d’être exposé dans 37 foires d’art contemporain dans le monde, et en Belgique sur Art Brussels du 23 au 26 avril 2020

David Shrigley Ruinart

David Shrigley x Ruinart

Dans le cadre de sa réinterprétation artistique de la Maison Ruinart, David Shrigley a également imaginé une œuvre en édition limitée afin de servir d’écrin à un jéroboam de Blanc de Blancs, l’emblème du goût Ruinart. Chacun des 30 coffrets est numéroté et signé par l’artiste. Il s’orne d’un damier reprenant l’un des dessins créés par l’artiste pour la Maison. Pourquoi un jéroboam? En raison de sa capacité de conservation exceptionnelle. Comme le rapport oxygène/volume du vin dans un jéroboam est divisé par quatre par rapport à une bouteille classique, le vin vieillit moins vite et exprime plus de complexité, de fraîcheur et de diversité aromatique. De plus, le champagne en jéroboam développe plus d’arômes de maturation (toast, arômes grillés, amandes grillées), et plus de corps en bouche, ce qui lui donne un caractère plus soyeux. Le potentiel de garde de ces grands formats est également particulièrement bon. Et que ça bulle!

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.