#LaUne #tendances

Comment le caviar de Madagascar va révolutionner le marché

rova caviar pixabay

Forcément iranien ou russe, le caviar? Faux: à Madagascar aussi, on produit les précieux oeufs de poisson, à la différence près que sous les tropiques, il est tout aussi luxueux en bouche mais bien plus avantageux pour le portefeuille. 

Madagascar, ses lémuriens, sa vanille,… et son caviar aussi. Une idée un peu folle, lancée il y a quelques années par Delphyne Dabezies et son mari Christophe, fondateurs de Rova Caviar et actuellement seuls producteurs africains des délicats oeufs d’esturgeon.

rova caviar pixabay

Ainsi qu’ils l’expliquent à Paris Match, c’est en voyant un reportage sur un élevage d’oeufs d’esturgeons en France que l’idée germe, et tant pis si au début, ils s’attirent plus les moqueries que les encouragements de ceux à qui ils en font part.

On a fait rire beaucoup de personnes. Mais on a pris le temps de leur prouver que c’était du sérieux. Et le caviar de Madagascar est aujourd’hui l’unique caviar produit en Afrique et dans l’océan Indien.

Concrètement, les oeufs sont importés directement de Russie sous la forme d’oeufs fécondés, et éclosent dans une maternité à poissons installée au lac de Mantasoa, un plan d’eau situé à l’est de la capitale et culminant à 1 400 mètres d’altitude. Les premiers oeufs russes ont été importés en 2013, mais il aura fallu 2017 avant que l’entreprise lance sa première production de caviar.

rova caviar

Un processus patient et minutieux, qui ne fait pas gonfler les prix pour autant: compter 100 euros les 100 grammes, soit trois fois moins cher que les prix pratiqués en Europe. Un tarif ultra compétitif qui s’explique aussi par le fait qu’à Madagascar, même quand il s’agit de travailler des produits de luxe, le salaire moyen reste dérisoire: 90% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.