#LaUne #tendances

Pour ou contre la tournée minérale ?

A moins de vivre en autarcie, à mille lieues du wifi, impossible d’avoir échappé au buzz autour de la Tournée Minérale. Bref rappel pour ceux qui l’auraient loupée : la Tournée Minérale est une initiative de la Fondation contre le Cancer, qui a mis les internautes au défit de passer le mois de février sans boire une seule goutte d’alcool. Avec un double objectif : récolter des dons pour la recherche contre le cancer, mais aussi conscientiser les Belges à leur consommation d’alcool.

tournée minérale Pour ou contre la tournée minérale ?Les effets positifs de cette mise au sec ? Un gain d’argent, d’abord. Entre le prix d’un cocktail et celui d’un jus de fruits, il n’y a pas photo, et l’addition peut vite monter en soirée. Participer à la Tournée Minérale, c’est donc faire du bien à son corps, et à son portefeuille aussi. Mais pas que !

Perte de poids, l’alcool étant souvent fort calorique et sucré, un teint plus frais, l’alcool asséchant la peau, plus d’énergie, des nuits plus réparatrices, la fin des gueules de bois: sur le site de la Tournée Minérale, difficile de ne pas décider de relever le défi face aux avantages cités.

D’autant que l’alcool est lié à un risque accru pour plusieurs types de cancers : bouche et gorge, larynx, œsophage, foie, sein (chez les femmes) et colorectal (chez les hommes). Dans les pays développés, on considère que l’alcool est la cause de 3% (chez les femmes) à 10% des cancers. De quoi donner envie de se mettre au jus et à l’eau illico presto.
tournée minérale Pour ou contre la tournée minérale ?

Un choix à ne pas prendre à la légère selon Fabrizio Bucella, Docteur en science et sommelier à ses heures perdues, qui a rédigé un plaidoyer anti Tournée Minérale pour le Huffington Post. Ainsi qu’il le dénonce :

« c’est une drôle de méthode. Un mois d’abstinence pour comprendre que la modération est mère de toutes les vertus ? N’est-ce pas plus intéressant de se contenir tous les jours plutôt qu’alterner plusieurs mois avec et un mois sans ? »

Sans compter que la Tournée suscite des réactions plutôt paradoxales dans le chef de ceux qui prennent part à cette abstinence générale.

« Des messages fleurissent sur les réseaux sociaux invitant à la maxi-soirée qui viendra couronner le mois d’abstinence. Ou comment détourner totalement le message »

regrette Fabrizio Bucella.

La solution? Puisqu’il s’agit en grande partie de récolter de l’argent pour la lutte contre le cancer, on serait bien tentés d’encourager ceux qui décident de continuer à festoyer en février de verser un euro par verre consommé… Santé !

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire