#Chefs #LaUne #tendances

Pourquoi ce restaurateur namurois a décidé de ne plus accepter aucune réservation

restaurant - pexels - valeria boltneva

Situé dans la tranquille rue Haute Marcelle, à Namur, le restaurant “Le Bouchon” a fait beaucoup de bruit sur la toile. En cause, le coup de gueule des patronnes contre les “no show”, et leur décision de ne plus accepter aucune réservation.

Qui n’a jamais oublié une réservation au restaurant, ou décidé à la dernière minute de ne pas l’honorer, en partant du principe que les restaurateurs n’auraient aucun problème à remplir la table? Sauf que dans les faits, c’est tout sauf vrai, et ces “no shows” représentent souvent une perte sèche pour les restaurateurs concernés. Compter jusqu’à 100 euros de perdus par couvert, ce qui peut vite s’additionner quand on sait qu’en général, ce sont plutôt les petits groupes (4 à 6 personnes) qui ont tendance à faire faux-bond. Une situation qui a mis la moutarde au nez des patronnes du Bouchon. Résultat: elles n’accepteront désormais plus aucune réservation.

le bouchon namur

“Ce qui n’était au départ qu’une réaction à chaud a fait son bout de chemin dans nos têtes… nous l’avons mûrement réfléchi… et nous avons pris la décision de ne plus accepter de réservations…” expliquent les patronnes de ce restaurant de tapas gastronomiques dans la capitale wallonne.

Chaque jour, nous refusons des clients car notre carnet de réservation est rempli et finalement nous nous retrouvons avec des tables vides… nous perdons des marchandises, du temps et de l’énergie pour quelques clients irrespectueux… ce n’est pas acceptable pour nous!

Un problème récurrent qui n’a pas de solution ideale… ne voulant pas travailler en demandant des acomptes nous avons choisi cette solution, radicale certes mais qui nous semble la plus juste pour tous…

Dorénavant, les clients qui se présenteront auront une table…!

le bouchon namur

Et de se vouloir rassurantes envers les clients: “si vous ne souhaitez pas « camper » devant le restaurant à l’ouverture, nous allons scinder le nombre de tables disponibles en deux temps… pour permettre à ceux qui souhaiteraient manger un peu plus tard d’avoir malgré tout des disponibilités…”. Avant d’ajouter que l’équipe du restaurant sera ainsi “plus sereine pour vous accueillir toujours au mieux”. Une décision qui va faire des émules dans le milieu de la gastronomie belge?

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.