#LaUne #tendances

En Espagne, votre pause café pourrait vous coûter

Pause café Unsplash

La pause café entre collègues est un de vos moments préférés de la journée? Sachez que vous avez de la chance de ne pas travailler en Espagne, où celles-ci pourraient désormais être tarifiées aux employés.

De quoi laisser un goût bien plus amer en bouche que celui d’un café-machine non sucré. Et pourtant: en février dernier, alors que toute la planète avait les yeux rivés sur la courbe des infections au Covid-19, la Cour nationale espagnole a autorisé la société Galp Energia España à comptabiliser toutes les pauses de ses employés pour mieux les déduire de leurs salaires. Les pauses clopes, donc, mais aussi la sacro-sainte pause café.

Un sacré coût pour les entreprises

Rude? Peut-être, mais c’est que les ibères seraient passés maîtres dans l’art du présentéisme: selon des données diffusées en France par Les Echos, les travailleurs espagnols accumuleraient entre 53,8 et 161,3 heures d’inactivité annuelles au travail, ce qui représente tout de même un coût de 3,3 milliards d’euros pour les entreprises espagnoles. Le jugement n’a toutefois pas précisé si les pauses-pipi seraient elles aussi déduites de la paye.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.