#LaUne #tendances

L’AFSCA a surveillé de près les food-trucks des Ardentes

food-truck les ardentes - Clément Jadot

Il y a une semaine seulement, les Ardentes enflammaient la Cité ardente… mais pas les estomacs des festivaliers. Plus que jamais cette année, l’AFSCA a veillé à contrôler de près les food-trucks présents au festival. 

À l’époque où les autres festivals belges se cantonnaient encore aux cornets de frites, bières tièdes et autres nouilles instantanées, Les Ardentes ont d’emblée fait le pari d’une offre de catering gourmande, mettant les talents locaux en avant et offrant aux festivaliers la possibilité de manger des snacks crapuleux, certes, mais aussi des options équilibrées. Une qualité sur laquelle l’AFSCA veille: ainsi que le rapportent nos confrères de la RTBF, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a passé la vingtaine de food-trucks présents au peigne fin cet été.

food-truck les ardentes - Clément Jadot

Objectifs: vérifier l’hygiène de chaque food-truck, s’assurer qu’ils mettent bien une liste des allergènes à disposition des clients, mais aussi que les températures et la chaîne du froid sont bien respectées. Ainsi que l’explique Jean-Sébastien Walhin, le porte-parole de l’agence, “par forte chaleur, si un frigo tombe en panne, on peut vite avoir des viandes à 20 ou 25 degrés et un développement de bactéries”. Et de souligner non sans humour qu’alors, c’est “la file pour les Cathy cabines garantie”. Une situation inconfortable qui aura heureusement été évitée au festival.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.