#LaUne #tendances

La France envisage une “taxe charcuterie” pour la santé des Français

charcuterie - pexels - Nicolas postiglioni

La charcuterie on l’aime un peu, beaucoup, à la folie… Mais justement, faut-il être fou pour en manger? Au vu de ses effets sur la santé, un député français (la patrie des rillettes!) a proposé d’instaurer une “taxe charcuterie”. 

Soit le même principe que la taxe soda, mais appliqué aux cochonnailles. Mise en place en 2012 dans l’Hexagone, la taxe soda avait pour objectif de lutter contre les boissons trop sucrées, et le combat s’était avéré être un véritable succès puisque cette taxe avait entre autres permis de faire baisser le taux de sucre jusqu’à 70% dans les boissons d’un large éventail de marques. Logique, puisque ceux qui ne s’y pliaient pas étaient financièrement pénalisés… L’idée du député MoDem Richard Ramos? Appliquer une taxe charcuterie pour pénaliser les entreprises qui utilisent encore des nitrites dans leurs recettes.

charcuterie - pexels - Nicolas postiglioni

Des ni-quoi? Ce conservateur de viandes transformées très populaire dans l’industrie agro-alimentaire donne notamment sa jolie couleur rose au jambon et permet aux salaisons de se conserver très longtemps. C’est aussi un cancérigène probable selon le CIRC, et sa présence dans le sang empêche l’hémoglobine de fixer correctement l’oxygène… Autant de raisons qui poussent Richard Ramos à vouloir augmenter la pression sur les producteurs, ainsi qu’il l’a expliqué au micro d’Europe 1.

“Cette taxe permettrait de créer un outil pour dire aux industriels : on vous donne deux ou trois ans pour évoluer dans vos pratiques. Et si vous ne le faites pas, alors on aura créé l’outil pour vous taxer fortement”

Soit 10 centimes par kilos de charcuteries à base de nitrites. Une taxe qui ne risque pas de faire suer le géant du marché: cela fait en effet quelque temps déjà qu’Herta commercialise des charcuteries garanties sans nitrites. Même si cela ne veut pas dire pour autant que la cochonnaille n’est pas cancérigène, diverses études ayant lié une consommation de viande élevée à une augmentation des risques de cancer du colon…

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.