#Breuvages #LaUne

Stat Crux Dum Volvitur Orbis : la Grande Chartreuse

IMG_8834

Gatsby en servait à ses invités. Tarantino l’a filmée. Les ZZ Top l’ont chantée. Outre Atlantique, la Grande Chartreuse tient de la légende ; chez nous, elle reste mal connue. Elixir divin pour certains, Ricola pour d’autres, elle ne laisse personne indifférent, ne serait-ce que pour sa couleur vert électrique si particulière – The Only Liqueur So Good They Named a Color After it.

Distillée depuis 1605 par les pères chartreux qui en détiennent jalousement le secret, la Grande Chartreuse est aux spiritueux ce que la trappiste est à la bière. Noble, riche et enivrante. D’après le mythe, sa recette unique aurait été léguée par le Duc d’Estrée qui fit parvenir au monastère un mystérieux manuscrit décrivant une formule complexe pour l’élaboration d’un Elixir de longue vie.

grande chartreuse 1 Stat Crux Dum Volvitur Orbis : la Grande ChartreuseA la base de ce divin nectar, on retrouve plus de 130 plantes aromatiques différentes, sélectionnées parmi plus de deux milles pour entretenir la confusion quant à sa composition. Le distillat est ensuite vieilli en foudre de chêne et se décline en deux versions : la chartreuse jaune, plus douce (et moins intéressante) et la chartreuse verte, authentique. Enfin, elle est aussi vendue en petites fioles concentrées pour usage thérapeutique – l’Elixir végétal de la Grande Chartreuse.

Thérapeutique, peut-être. A 55°, force est aussi d’admettre que la Grande Chartreuse a de quoi en coucher plus d’un. Mais bien sot est celui qui la boirait pour l’ivresse. Rien à voir ici avec l’absinthe tchèque bon marché qui se vend en sous main ou dans les boutiques touristiques de Prague et d’ailleurs. Forte et végétale, la Chartreuse verte est aussi incroyablement douce et sucrée grâce au miel ajouté. En bouche, c’est une véritable explosion des sens ; la puissance de la montagne dans un verre a goutte.

Traditionnellement, la Chartreuse se consomme sec, au coin du feu ou, pour les plus souffreteux, dans un chocolat chaud (Green chaud) ou un café (grenoblois). En été ou en soirée, elle se décline aussi dans de nombreux cocktails dont voici quelques illustrations :

  • L’expérience : 3cl de chartreuse verte ; 3cl de vodka ; Jus d’1/2 citron ; Jus d’orange selon la convenance ; Shaker le tout ; Servir dans un verre rempli de glaçons
  • Le TNT (Tip’ N Top) : 1cl de chartreuse verte ; 2cl de vodka ; 3cl d’orangeade
  • Le Snake Bite : 3cl de chartreuse verte ; quelques gouttes de tabasco

grande chartreuse Stat Crux Dum Volvitur Orbis : la Grande ChartreuseAu vu de la puissance du breuvage, mieux vaut quand même être attentif au dosage. Du remède au poison, ce n’est souvent qu’une question de proportions. Ainsi, en présage aux lendemains difficiles, il importe de se remémorer, pied nu au sol, la devise de l’Ordre des Chartreux « Stat Crux Dum Volvitur Orbis » – La croix demeure tandis que le monde tourne.

 

 

 

 

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire