[bsa_pro_ad_space id="5" attachment="scroll"][bsa_pro_ad_space id="3"]
#LaUne #tendances

Non, manger sainement ne coûte pas plus cher

Les enfants des 90’s n’ont pas oublié le sourire goguenard d’Aimé Jacquet qui proclamait dans une pub pour Flunch que « ça ne coûte pas plus cher de bien manger ». Et une étude réalisée par WWF France en collaboration avec ECO2 Initiative a prouvé que c’était vrai. 

Pourtant, les clichés ont la dent dure. Nombreux sont les consommateurs qui croient qu’un switch vers des aliments bio et/ou locaux représentent une augmentation au moment de l’addition. Sauf qu’à condition d’adapter quelque peu ses habitudes de consommation, il est tout à fait possible de manger sainement sans payer plus cher pour autant.

Non, manger sainement ne coûte pas plus cher
WWF France et ECO2 Initiative ont ainsi comparé deux paniers correspondant à une valeur de 190 euros, soit la valeur moyenne des courses hebdomadaire des Français au supermarché. D’un côté, un panier « standard », et de l’autre, un panier flexitarien, soit comportant un peu moins de viande et de protéines animales en général. Résultat: pour le même budget, un panier tout aussi rempli, mais bien meilleur pour la santé. En réduisant la part de protéines animales (4 repas par semaine au lieu de 6) on diminue de 38% l’impact carbone du panier moyen d’une famille de 4 personnes. Et la note diminue aussi : dans ce panier où on augmente la part de céréales et légumineuses de 95%, le montant passerait de 187 à 147 euros par semaine. Allez, tous en choeur avec Aimé : « tu vois, ça ne coûte pas plus cher de bien manger ».

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez au courant de l’actu de Saveurs