#Breuvages #LaUne

La mode est au porto, dites au revoir au gin tonic

Image-1-low

Alors que la hipsosphère en est encore à s’arracher la barbe sur le nombre de morceaux d’écorce qu’il convient d’ajouter à tout bon gin tonic, il se pourrait qu’à nouveau, la surprise de l’été nous vienne des bars poussiéreux de nos aïeuls.
Indissociables du torse poilu de James bond, porto, vermouth et autres vins cuits ont décidément la cote, au shaker comme à la cuillère.

mode gin tonic porto La mode est au porto, dites au revoir au gin tonic

Avant son come back fulgurant, le gin – genièvre sous nos latitudes – n’évoquait guère plus au commun des mortels que les tavernes londoniennes et les colons britanniques, qui le buvaient à grands renforts de tonic, pour faire le plein de quinine contre le paludisme. Après une ascension fulgurante qui l’a vu propulsé coqueluche des bars (et des) branchés, il s’est soudain retrouvé partout, de la bouteille fancy type pharmacie vintage au kit do it yourelf. Jusqu’à connaître l’inexorable sort des météores, qui à force de trop briller, finissent par exploser. Dans le cas du gin, une explosion amère, dans un verre où on ne distingue plus guère le breuvage tant ses garnitures se font nombreuses et improbables – vous reprendrez bien une goutte de tonic dans votre verre de clous de girofle ?
Le candidat pressenti pour prendre sa relève à l’heure de l’apéro ? Nul autre que le Porto – blanc, s’il vous plaît, il ne faudrait tout de même pas abuser du côté désuet.
Et que les aficionados du « gin to’ » n’aient crainte : ce vin cuit tout droit sorti des 60s se marie fabuleusement aussi avec une rasade de tonic. Plus doux, plus fruité et plus démocratique que son amer grand frère, le Portonic allie la fraîcheur du Spritz au raffinement du gin.

mode gin tonic porto La mode est au porto, dites au revoir au gin tonic

Aux traditionnels concombres, baies de genévrier et autres étoiles d’anis, on lui préférera cependant le mariage des fruits rouges, qui soulignent davantage la base vinicole du produit. On vous aura prévenus, avec un tel potentiel Instagram, les fétichistes de l’assemblage risquent de rapidement envahir les réseaux sociaux.
Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse (de voir grimper les likes).

PORTONIC
– 4 cl. de porto blanc
– 25 cl. de tonic
– 2 framboises et/ou des groseilles
– 3 myrtilles
– 1 rondelle de citron vert
Mélangez & servez glacé.

 

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire