#Breuvages #LaUne #tendances

Maté ou café ? : Le maté, le nectar des fils du Ciel

Habitante du Sud de la Bolivie

Du maté ? Si vous n’êtes ni anthropologue, ni baroudeur chevronné et que le terme vous échappe, rien de plus normal. C’est que, sous nos latitudes, le nom est aussi peu connu que la boisson qu’il désigne est rare.

Pourtant, cette concoction à l’éponyme si mystérieux est loin d’être un secret d’initiés. Dans le monde, le maté est même la troisième boisson la plus répandue à contenir de la caféine, à côté du thé et du café. En Amérique du Sud, d’où provient le maté, c’est même un véritable rituel.

maté 1 Maté ou café ? : Le maté, le nectar des fils du CielObtenu par infusion de feuilles de yerba maté coupées en petits morceaux, le maté se consomme traditionnellement dans une calebasse et à l’aide d’une paille qui fait office de filtre, la bombilla. De bon matin, on en remplit sa calebasse, que l’on secoue ensuite pour en enlever les impuretés. Contrairement au thé, il est en effet vendu sous une forme plus brute, ce qui en fait aussi le charme. Enfin, on y ajoute de l’eau presque bouillante – 80° idéalement – pour obtenir un breuvage (très) fort et (très) amer (avis aux amateurs !).

Au fil de la journée, on garde ensuite sa calebasse, sans en changer les feuilles coupées, que l’on remplit encore et encore, jusqu’à ce que le goût se soit totalement estompé. De la pointe de l’Argentine aux hauts plateaux de la Bolivie, toute la partie Sud du continent est d’ailleurs quadrillée par des vendeurs d’eau chaude ambulants, de manière à assurer l’approvisionnement.

Outre ses propriétés énergisantes, le maté est réputé bénéfique pour lutter contre le « mauvais » cholestérol, les maux de tête et les rhumatismes. De même, il augmenterait les capacités cognitives de celui qui en boit et favoriserait la perte de poids. Bref, que des bonnes nouvelles.

Maté ou café ? : Le maté, le nectar des fils du CielEn tant que boisson chaude, si le maté reste méconnu sur le vieux continent, il est néanmoins de plus en plus servi et populaire sous la forme d’une boisson froide et rafraichissante, à l’instar des produits distribués par la société Club Maté, qui se vendent comme des petits pains dans les bars les plus branchés de Berlin et d’ailleurs. Plus cool, mais aussi plus sucré, il fait aussi bien office de soft que de mixer. De quoi faire tourner la tête aux plus vaillants Quechuas.

 

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire