#tendances

Le bacon sans la culpabilité: testé et approuvé

enhanced-30649-1462461019-1 (1)

bacon heart 2 Le bacon sans la culpabilité: testé et approuvé

Le bacon, toute la planète (web) s’accorde à le dire, c’est vachement bon.
Certes, c’est aussi excellent pour les capitons. Et puis on vous l’accorde, les cochons, c’est vraiment plutôt mignon.
Mais quand même, il n’y a rien à faire, le bacon, c’est trop bon.

Et s’il semble illusoire d’en manger sans que de mignonnes créatures soient sacrifiées, il est toutefois possible de se faire plaisir sans trop culpabiliser. Ou tout du moins, sans trop d’excès.
enhanced-30649-1462461019-1 (1) Le bacon sans la culpabilité: testé et approuvé
Par exemple, en le saupoudrant délicatement au-dessus d’un bol de guacamole.
Certes, on vous entend déjà, les avocats, c’est gras. Mais c’est du bon gras, du monoinsaturé, celui qui fait briller les cheveux et resplendir la santé.

Et qui, accessoirement, écrasé avec de la coriandre et délicatement recouvert de bacon, vous accordera le titre incontesté de pro de l’apéro.
Recette ici pour les intéressés – oui, c’est en anglais, en américain même, mais comme c’est la progéniture de l’Oncle Sam qui a lancé le mouvement international d’engouement pour la graille, avec une série d’accessoires allant du chewing-gum au tshirt en passant par le costume pour chien, faut-il vraiment s’en étonner?

Mais trève de digression. Revenons-en à notre bacon.
Qui, s’il est divin à l’heure de l’apéro, est tout aussi alléchant en plat de résistance.

Par exemple, en topping de carbonaras sans gras, faites à base de zoodles (vous voyez, ces spaghettis de courgette spiralisée? joli ET healthy!).
Ou bien entourant délicatement des asperges de saison. Voire même, en complément gourmand d’un plat de petits pois.
Courgettes, asperges, petits pois: allier des légumes verts à du gras, on trouve difficilement plus efficace pour diminuer le quotient culpabilité.

enhanced-8457-1462315149-7 Le bacon sans la culpabilité: testé et approuvé      enhanced-31275-1462314179-1 Le bacon sans la culpabilité: testé et approuvé

Et surtout, bien se rappeler ces mots immortels: entre le néant et le chagrin, j’aime mieux le lard comme disent les Auvergnats! 

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire