#Breuvages #LaUne

La bière belge dans le monde : Le Lotus (et la Chimay) Bleu(s)

IMG_0579

Presque aussi régulièrement que les McDonalds quadrillent les zonings industriels du vieux continent, toute ville européenne qui se respecte abrite au moins un pub irlandais où l’on peut boire de la bière. Personne ne sait vraiment pourquoi, ni ce qui en fait le charme, mais c’est comme ça. Un fait.

Sans la détester, nul n’a pourtant jamais vraiment adoré la Guinness (un peu comme la blanche d’ailleurs) et les burgers que l’on y mange, passables, y sont toujours un peu trop chers et un peu trop froids. Mais comme dans tout pub irlandais on diffuse le sport en continu et qu’on peut manger à n’importe quelle heure, ça devient vite une valeur refuge. D’une certaine manière, l’Irish Pub est au débit de boisson ce que le Starbucks est au café: trop cher, mais sans surprise. Ni bon, ni mauvais.

Voici une loi immuable dans la gestion du territoire, qui souffre pourtant d’une exception de taille.

la bière 1 La bière belge dans le monde : Le Lotus (et la Chimay) Bleu(s)En Chine, on aime la bière. Et comme on est nombreux, on en boit beaucoup. C’est comme ça. Un fait. Fort de sa population, le pays est d’ailleurs le premier producteur et le premier consommateur de bière au monde.

Principalement, on y boit des pils, au-devant desquelles on retrouve la Tsin Tao, la Harbin et la Snow, brassées localement.

En Chine pourtant, on aime aussi beaucoup la bière Belge. On l’aime d’ailleurs tellement que de la Mongolie chinoise à Canton et de Beijing à Ürümqi, on trouve non pas des pubs irlandais, mais des bars à bières belges. C’est comme ça. Un fait.

C’est que, loin de la vie politique rocambolesque qui anime notre petit pays, s’offrir une bière d’Abbaye est devenu le nouveau luxe de la classe moyenne supérieure chinoise.

A 10€ la spéciale, on est quand même loin du bar populaire. Ici, la trappiste est réservée à la jeunesse dorée, qui la consomme sans modération. Au Beer Mania, à Pékin, on la sert même dans des grands verres de plusieurs litres, dans lesquels on se sert à la louche. Ca coute cher et c’est vite plat, mais ça permet de rouler des mécaniques. C’est comme ça. Un fait.

Vis-à-vis du reste du monde, la Chine pratique la Panda Diplomacy en confiant ses précieux oursons noirs et blancs à ses voisins les plus méritants. En Belgique, on exporte de la bière, parfois en très grande quantité. C’est comme ça. Tant mieux (#BelgianDiplomacy).

Pas mal quand même, quand on sait que la population belge compte pour à peine un tiers de celle de Pékin. En tout cas, voilà qui devrait garantir le succès des emoji Belgian Beers, dans l’Empire du milieu comme ailleurs.

la bière 2 La bière belge dans le monde : Le Lotus (et la Chimay) Bleu(s)

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire