#Breuvages #LaUne

Enfants non admis – Alcool(s) & Cinéma

The-Big-Lebowski-The-Dudes-Sweater

Qu’il soit viril, pathétique, frivole ou agressif, l’alcool a de tout temps coulé à flots sur les écrans, car la boisson, qu’on l’aime ou qu’on l’abhorre, fournit un prétexte idéal à l’exploration de la psychologie des personnages. C’est que, dans l’imaginaire collectif, il n’y a souvent qu’un pas du verre au buveur et du buveur au verre.

Incontournables accessoires, les bières, vins et autres spiritueux sont même devenus indissociables de certaines icônes du cinéma.

alcool & cinema Enfants non admis - Alcool(s) & CinémaSur grand écran, James est à la Vodka Martini ce que le Duc est au White Russian dans The Big Lebowski. Dans Lost In Translation, Bill Murray boit (et fait boire) du whisky japonais tandis que le Dr. Hannibal préfère le Chianti toscan et le Silence des agneaux.

A la télévision, on ne compte plus non plus les Cosmopolitan qu’enchainent Carrie Bradshaw et ses copines, là où Don Draper sirote inlassablement son Old Fashion au fil des saisons de Mad men.

Si on a même vu Rosamund Pike boire des Leffe dans Gone Girl, on attend par contre encore l’apparition des trappistes dans les films Marvel.

Mélange de clichés à la peau dure (et de placement de produits), force est aussi d’admettre qu’il se dégage une atmosphère bien particulière de certains cocktails. Pour ceux qui, à l’instar de Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo dans Un Singe en Hiver, n’ont ni « le vin petit, ni la quitte mesquine », on ne peut donc que conseiller de profiter de l’heure de l’apéro pour revoir ses classiques en attendant l’été, recettes à l’appui.alcool & cinema Enfants non admis - Alcool(s) & Cinéma

alcool & cinema Enfants non admis - Alcool(s) & CinémaPour les plus geeks, il n’y a de limite que l’imagination. En dehors des sentiers battus, la culture populaire de ces dernières années n’a en effet de cesse que de liquéfier tout ce qu’elle voit passer à la télé. Parmi les grands classiques, on retrouve pêle-mêle les cocktails inspirés de la saga Harry Potter – attention toutefois aux poils de chats lors de la préparation de votre polynectar – Star Wars (pour réveiller la force) ou encore, Games of Thrones, pour passer l’été en attendant l’hiver.

Enfin, pour les aficionados du mocktail à la recherche d‘une manière moins alcoolisée de parfaire sa culture cinématographique, il reste toujours l’excellent Blow Up d’Arte consacré à la question.

 

 

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire