#LaUne #tendances

#À suivre : womendowine, des femmes et du vin

Où sont les femmes –les sommelières, les cavistes, les vigneronnes ? Elles sont partout, et nulle part à la fois : sur le terrain, leur présence ne fait que croître avec les années tandis que sur les étiquettes, dans les médias et lors des remises de prix, elles restent encore et toujours effacée. Remédions-y avec #womendowine. 

#À suivre : womendowine, des femmes et du vinCe constat, c’est notamment celui de trois professionnelles et blogueuses actives dans le milieu du vin : Sandrine Goeyvaerts  (La Pinardothèque), Audrey (La WINEista) et Maïlys Ray (Very Wine Trip).
Un objectif : via les réseaux sociaux, redonner leur visibilité aux femmes qui œuvrent dans le monde du vin. Tout en cassant les clichés éternels sur ce monde qui serait –paraît-il, mais les statistiques le contredisent– majoritairement masculin.
#À suivre : womendowine, des femmes et du vinEt donc, un hashtag : #womendowine.

C’est que le sexisme ambiant est toujours regrettablement présent dans le monde professionnel. Et il ne s’arrête pas là où commence la vigne. Il est parfois vivement critiqué, parfois plus insidieux, comme lorsqu’au restaurant, la carte des vins est directement adressée à monsieur. Globalement dans pratiquement tous les métiers, à compétences égales les femmes accèdent bien plus difficilement aux positions les plus élevées.

Sur Instagram, Twitter et Facebook, le hashtag fleurit dans plusieurs langues et pays. Derrière lui, des histoires et des situations particulières directement liées à l’aspect genré du travail dans le vin. Et surtout : des portraits de femmes, toutes différentes mais toutes animées par la même passion. Des modèles variés, des profils visibles et une vraie reconnaissance qui feront, qui sait, naître plus d’une vocation chez les abonnées.

Changer la perception de cet univers comme essentiellement masculin prendra du temps, mais toutes y contribuent petit à petit, goutte à goutte. Depuis sa création, womendowine est devenu une véritable association, qui tout en continuant de fédérer toutes ces professionnelles du vin, souhaiterait organiser ses propres récompenses. Affaire à suivre, donc.

Vous aimerez également

Pas de commentaires

Poster un commentaire