#Breuvages #LaUne

3 cocktails de légende qui mettent le vermouth à l’honneur

Lorsque l’on parle cocktails, on pense souvent fraîcheur, fruits exotiques et saveurs acidulées, adoucies à grands coups de sirop de sucre de canne. S’en tenir à cela, ce serait pourtant fermer la porte à un monde aussi vaste que mal connu : celui des cocktails non-fruités, qui font la joie des mixologues avertis. Parmi ceux-ci, le vermouth tient une place de choix, pour sa rondeur et son amertume, qui viennent souligner sans écraser les alcools auxquels il se mélange. Fini de le ranger au fond du bar, plus que jamais, le vermouth à la cote.

3 cocktails de légende qui mettent le vermouth à l’honneurMartini dry : popularisé par le plus suave des agents secrets, le martini dry ne doit pas se confondre avec la célèbre marque de vermouth Martini & Rossi. Elaboré à partir d’une mesure de gin et d’une demi-mesure de vermouth blanc sec type « extra dry », il est traditionnellement mélangé à la cuillère dans un récipient rempli de glaçon, plutôt qu’au shaker, pour éviter de troubler le résultat final. Le tout est ensuite filtré, servi dans un verre à martini et accompagné d’une olive. Désolé James, il faudra t’y faire.


3 cocktails de légende qui mettent le vermouth à l’honneurManhattan Perfect :
prétendument inventé au Manhattan Club de New York dans les années 1870, le cocktail éponyme se compose de deux mesures de bourbon, d’une mesure de vermouth rouge, d’une mesure de vermouth extra dry et de quelques goutes d’agostura bitter. Le tout est ensuite mélangé à la cuillère dans un récipient rempli de glaçons avant d’être filtré et servi dans un verre à martini. Pour un finish de standing, on s’autorise une cerise au marasquin. Plus glamour, tu meurs.

3 cocktails de légende qui mettent le vermouth à l’honneurNegroni : Inventé à Florence au début du XXe pour le Comte Camillo Negroni, le cocktail s’obtient à partir d’une mesure de gin, une mesure de Campari et une mesure de vermouth rouge. Le tout se mélange directement dans un verre à short drink rempli de glace, garni d’un quartier d’orange. Aussi simple qu’efficace, il a rapidement enflammé l’aristocratie florentine, avant de gagner le reste du monde.

Vous aimerez également

1 Commentaire

  • Reply
    Michel braconnier
    7 juin 2017 at 23 h 06 min

    J’adore!

  • Poster un commentaire